Elizabeth olsen — wikipédia healing process after tooth extraction

Née à Sherman Oaks, en Californie, Elizabeth Chase Olsen est la fille cadette de Jarnette Fuller « Jarnie » Jones (née en 1954), agent artistique et ancienne danseuse professionnelle [1 ], et de David « Dave » Olsen (né le 15 octobre 1953), un promoteur immobilier et courtier hypothécaire [2 ]. Elle a un frère aîné, James Trent Olsen (né le 6 mai 1984), et deux sœurs jumelles, Mary-Kate et Ashley Olsen (nées le 13 juin 1986). Ses parents divorcent en 1995 [3 ]. Le 10 mars 1996, son père s’est remarié à une dénommée McKenzie Olsen, avec qui il a eu deux enfants : Courtney Taylor Olsen (née en 1996) et Jacob Jake Olsen (né en 1997). Elle a des origines norvégiennes du côté de son père, et anglaises du côté de sa mère [4 ].

Elle a étudié au lycée Campbell Hall School de North Hollywood.


Après avoir obtenu son diplôme, elle a étudié à l’école Tisch School of the Arts, de l’ université de New York. En 2009, Elizabeth a intégré le théâtre d’art de Moscou, le temps d’un semestre [6 ]. La ligne de vêtements de ses sœurs, baptisée Elizabeth and James, est baptisée ainsi en hommage à Elizabeth et James [7 ]. Carrière [ modifier | modifier le code ] Débuts et révélation critique (2011-2012) [ modifier | modifier le code ]

En 1994, Elizabeth Olsen lance sa carrière d’actrice, à seulement l’âge de cinq ans, en faisant une courte apparition dans le film Deux jumelles dans l’Ouest, où ses sœurs tiennent les rôles principaux. Par la suite, elle auditionne pour Spy Kids, réalisé par Robert Rodriguez, mais ne décroche aucun rôle. En 2004, face à la surmédiatisation de la maladie de sa sœur Mary-Kate, qui souffre alors de dépression et suit un traitement contre l’ anorexie mentale, elle renonce à devenir actrice [8 ].

Néanmoins, alors que ses sœurs ont définitivement arrêté leur carrière d’ actrice afin de s’imposer dans le domaine de la mode, Elizabeth fait une arrivée remarquée en interprétant le rôle principal de Martha Marcy May Marlene, premier film réalisé par Sean Durkin, aux côtés de John Hawkes, Sarah Paulson et Hugh Dancy. Dans ce thriller dramatique, elle joue le rôle d’une jeune fille souffrant d’ hallucinations et d’accès de paranoïa après avoir fui une secte dans les montagnes Catskill. Séduite par le scénario dont la construction brillante l’a plongée d’emblée dans les méandres de l’esprit paranoïaque de son personnage, Martha, chez qui la différence entre réalité et illusion est plus que ténue, c’est en visionnant deux films de Robert Altman, Trois femmes et Images, qu’Elizabeth parvient à construire son personnage et comprendre la tonalité du propos et l’esthétique que le réalisateur avait en tête [9 ]. Sorti le 21 janvier 2011 aux États-Unis et acclamé par la critique, Martha Marcy May Marlene révèle Elizabeth Olsen, et lui permet d’émerger de l’ombre de ses sœurs. Sa performance lui vaut de nombreuses nominations et récompenses.

Elle enchaîne avec deux autres projets indépendants : sous la direction de Bruce Beresford, elle interprète le rôle de Zoe, une jeune adolescente qui quitte Manhattan avec sa famille pour vivre dans un village américain suite au divorce de ses parents, dans la comédie indépendante Peace, Love Misunderstanding, qui reçoit en majorité des critiques négatives. Elle est ensuite à l’affiche du film d’horreur Silent House, une remake du film uruguayen La casa muda, où son personnage, piégée à l’intérieur du refuge au bord du lac de sa famille, découvre qu’elle est incapable de communiquer avec le monde extérieur alors que les événements deviennent de plus en plus inquiétant dans et autour de la maison.

Elle confirme en partageant l’affiche de la comédie dramatique indépendante Liberal Arts, avec Josh Radnor [10 ] (connu surtout pour être l’acteur phare de la série How I Met Your Mother) et du thriller Red Lights, écrit et réalisé par Rodrigo Cortés. Elle y évolue aux côtés de Robert De Niro et Sigourney Weaver. La même année, elle apparaît dans le clip The Queen de la chanteuse Carlotta [11 ]. Confirmation commerciale (2013-) [ modifier | modifier le code ]

Pour cette année, elle confirme d’abord dans le cinéma indépendant en participant au thriller Kill Your Darlings, mené par Daniel Radcliffe et Dane DeHaan, puis en partageant l’affiche du drame Very Good Girls, avec Dakota Fanning, écrit et réalisé par Naomi Foner. La même année, elle se frotte pour la première fois à une production plus commerciale, le remake du film sud-coréen, Old Boy [13 ]. Le film est cependant un échec au box-office.

Elle se rattrape rapidement en jouant dans deux blockbusters qui sont d’énormes succès critiques et commerciaux : en mai 2014, elle est d’abord à l’affiche du remake du film Godzilla, aux côtés de Bryan Cranston et Aaron Taylor-Johnson [14 ] , [15 ].

En 2015, Elizabeth Olsen décroche le rôle de Wanda Maximoff dans le film de super-héros Avengers : L’Ère d’Ultron, réalisé par Joss Whedon et produit par Marvel Studios, dans lequel elle retrouve Aaron Taylor-Johnson, son partenaire dans Godzilla [16 ] , [17 ]. Pour se préparer à son rôle, Elizabeth a demandé à Marvel de lui faire parvenir les comics dont Wanda Maximoff était l’héroïne, et a avoué avoir été impressionnée par la quantité de documentation qu’elle a reçue. Elle a également développé la gestuelle du personnage en prenant des cours de danse. Sorti le 1er mai 2015, Avengers : L’Ère d’Ultron reçoit des critiques généralement positives et rapporte plus d’1,4 milliard de dollars dans le monde entier, faisant du film le troisième plus grand succès cinématographique de 2015 et le sixième plus grand succès cinématographique de tous les temps.

En 2014, elle prête ses traits à Thérèse Raquin dans En Secret une adaptation cinématographique signée Charlie Stratton, pour lequel elle a pour partenaire Oscar Isaac. Et en 2015, elle joue le rôle d’Audrey Williams, l’épouse de Hank Williams, dans le film autobiographique I Saw the Light – qui a été tourné d’octobre à décembre 2014 en Louisiane [18 ] , [19 ].

En 2016, elle revient sur les écrans dans son rôle de Wanda Maximoff pour Captain America : Civil War d’ Anthony et Joe Russo. Mais elle tourne parallèlement deux projets très différents qu’elle défendra coup sur coup l’année suivante : d’abord la satire Ingrid Goes West, qui lui permet d’aller du côté de la comédie noire, en incarnant une jeune influenceuse californienne, menant une parfaite vie, sur laquelle fantasme une jeune femme de Pennsylvanie, jouée par Aubrey Plaza. Puis le thriller crépusculaire Wind River, première réalisation de Taylor Sheridan, déjà auteur des scripts des acclamés Sicario et Comancheria, lui permet de retrouver Jeremy Renner, son partenaire des Avengers.

En 2017, elle tient le premier rôle féminin dans le thriller Wind River. Elle y retrouve Jeremy Renner, avec qui elle partageait l’affiche de Captain America : Civil War. Sortent également le drame Kodachrome et la comédie Ingrid Goes West. En parallèle se conclura la post-production du blockbuster Avengers : Infinity War, attendu pour avril 2018. Vie privée [ modifier | modifier le code ]

En septembre 2012, Elizabeth devient la compagne de l’acteur et mannequin américain Boyd Holbrook [20 ]. En mars 2014, ils ont annoncé leurs fiançailles [21 ] , [22 ]. Cependant, le 19 janvier 2015, il a été annoncé qu’ils se sont séparés, au bout de deux ans et demi de vie commune et dix mois de fiançailles [23 ] , [24 ]. Depuis janvier 2017, elle est en couple avec le musicien américain Robbie Arnett [réf. nécessaire].